Qu'est-ce qu'une erreur médicale? - Le Cabinet M
 

Qu'est-ce qu'une erreur médicale?

 

Vous croyez que votre médecin, votre dentiste ou un professionnel de la santé a commis une erreur? Sachez qu’il est possible de se faire indemniser si un professionnel de la santé a commis une erreur médicale, dentaire ou hospitalière, en ayant été négligent ou imprudent, c’est-à-dire en écart aux règles de l’art.

En effet, si vous avez, par exemple, reçu un faux diagnostic, les mauvais traitements ou que vous avez subi une chirurgie mal exécutée, sachez que vous avez des recours.

Une victime d’une faute médicale peut se faire indemniser pour le préjudice que cela lui occasionne. Afin d’utiliser un tel recours, il faut savoir que le délai pour intenter une poursuite est habituellement de trois (3) ans. Toutefois, si les effets secondaires et les dommages apparaissent de manière graduelle, le délai de trois (3) ans se déclenche lors de la prise de conscience manifeste que ces dommages sont provoqués par l’erreur médicale.

D’abord, soyez avisé que les médecins, et d’ailleurs, tous les professionnels de la santé, ne sont en aucun cas contraint de garantir un résultat. Ils ont une obligation que l’on appelle « obligation de moyens ». Ils sont donc tenus de prendre tous les moyens raisonnables pour en venir à la solution désirée et préservez votre santé. Le professionnel de la santé doit agir de manière prudente et diligente pour ainsi être compétent en la matière. De plus, il doit tenir compte du critère de la prévisibilité d’un préjudice selon les circonstances. Dans le même ordre d’idées, le médecin a une obligation de renseignement vous permettant d’être tenu informé des risques que vous pouvez subir selon votre cas. S’il ne vous tient pas au courant des risques d’une intervention, il peut être tenu responsable de ceux-ci, même s’ils sont la conséquence naturelle de ladite intervention.

Il va de soi que, lorsque vous êtes la victime directe, il est possible de poursuive en votre nom. En revanche, si le patient en est décédé, ce sera les héritiers de la victime qui auront la tâche de poursuivre au nom de celle-ci. En outre, si vous avez subi un dommage de manière directe (par exemple, des séquelles psychologiques), vous pouvez vous aussi être indemnisé pour la perte de ce proche. Vous pourrez donc réclamer l’ensemble de vos dommages, dont, notamment, une perte de salaire, des frais de médication, des frais de traitement et une compensation pour vos troubles et inconvénients.

Toutefois, il faut remplir les critères afin d’user un tel recours. Il faudra démontrer la présence d’une faute, d’un préjudice et d’un lien de causalité entre ces deux derniers. La preuve des ces éléments se fait généralement par l’ensemble de vos dossiers médicaux, ainsi que par le biais d’une expertise médicale. Il est à noter qu’il est fortement déconseillé de procéder vous-même à une expertise médicale, puisque celle-ci doit respecter de nombreux critères pour être admissible en preuve. Une expertise mal exécutée peut nuire à votre dossier.

Si vous croyez avoir été victime d’une erreur médicale, dentaire ou hospitalière, notre cabinet offre ses services afin de vous accompagner dans un tel processus.  Nous serons ravis de pouvoir vous conseiller, vous soutenir, et surtout, entamer les démarches qui s’imposent, le tout,  de manière à défendre vos droits pour que vous obteniez pleine compensation.

Venez nous rencontrer afin que nous puissions établir la stratégie dans votre dossier.

Consultation gratuite
Restez
Informé

Inscrivez-vous à
notre infolettre